Comment rendre le basilic encore plus savoureux ? Le Massachusetts Institute of Technology y est parvenu. L’intelligence artificielle a été utilisée à cette fin lors d’une expérience au résultat surprenant.

Le machine learning peut-il rendre vos pâtes au pesto encore plus savoureuses ? Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology ont utilisé l’intelligence artificielle pour faire pousser du basilic afin qu’il ait le plus de goût possible. Et ça a fonctionné.

Leur étude, publiée le 3 avril 2019 au sein de la revue PLOS One, tente de montrer comment la technologie peut être employée à des fins agricoles. Les scientifiques ont planté du basilic dans une grande installation, baptisée « Food Computer ». Une intelligence artificielle a ensuite servi à identifier quelles étaient les conditions idéales pour obtenir une plante aromatique la plus savoureuse possible. Étonnamment, il faudrait l’éclairer pendant 24 heures.

Les plantations de basilic. // Source : MIT/Melanie Gonick

Une « cyber-agriculture » pour améliorer la saveur

« L’agriculture conventionnelle a été optimisée pour le rendement. Et si elle était optimisée pour la qualité et la saveur ? », s’interrogent les chercheurs au début de leur étude. Pour répondre à cette question, ils ont conçu un « environnement contrôlé de cyber-agriculture » intégrant divers capteurs. Les conditions d’éclairage n’étaient pas identiques pour toutes les plantes. Les autres variables de leur environnement (comme la température ou l’humidité) sont restées constantes.

Pourquoi le basilic a-t-il été choisi par les scientifiques ? Cette plante possède « un cycle de croissance rapide (cinq semaines) ». Par ailleurs, les chercheurs savaient que cette plante aromatique donnerait des résultats faciles à mesurer, comme son poids ou sa saveur quantifiable grâce à une analyse chimique.

Le Food Computer. // Source : PLOS One

Le basilic est meilleur après un jour d’ensoleillement

Les résultats ont ensuite été utilisés pour former une base de données. Elle a été soumise à un ensemble d’algorithmes développés par les scientifiques, sous le nom de Cognizant. La machine a rendu son verdict, dévoilant un « effet positif surprenant d’un ensoleillement de 24 heures ». En exposant les plantes à la lumière pendant un jour, sans interruption, elles ont produit leur meilleure saveur.

« Initialement, on supposait que le basilic devait nécessiter une période d’obscurité afin de produire un résultat idéal, mais cette hypothèse s’est révélée fausse », concluent les chercheurs du MIT. Forts de cette expérience, ils pensent qu’il serait possible d’utiliser l’intelligence artificielle pour améliorer non seulement le rendement, mais aussi la qualité de la production à moindre coût.

Cette « cyber-agriculture » peut cependant inciter à s’interroger sur la manière dont sont traitées les plantes dans le but de les rendre plus savoureuses. Un ensoleillement continu pendant 24 heures pourrait difficilement exister dans des conditions naturelles : il y aurait donc un impact énergétique à ce processus. Les chercheurs songent aussi à utiliser ce protocole expérimental pour mieux comprendre les effets du changement climatique sur la flore.

Source : https://www.numerama.com/sciences/478228-faire-pousser-du-basilic-plus-savoureux-grace-a-une-ia-est-desormais-possible.html/amp

Suivez-nous !

Rejoignez-nous pour suivre le développement du projet ChamPerché. Vous ne recevrez pas plein de mails, seulement les étapes et les news que nous considérons importantes à vous communiquer notamment pour établir une transparence totale entre nous. Pas de secret !

Votre adhésion est complete !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This