CONSEILS DE CONSERVATION

des herbes aromatiques

 

 

Les aromates ont besoin d’eau et de rester au frais pour garder leur parfum intact.

Un coup de chaud trop long et ils ne pourront plus récupérer leur parfum.

Alors, essayez d’appliquer ces méthodes de conservation le plus tôt possible

Méthode 1 : Traitez-les comme des fleurs
– Coupez la ficelle en chanvre

– Enlevez quelques feuilles à la base de la botte si besoin (utilisez ces feuilles là dans la journée ou conservez les selon les autres méthodes)

– Plongez la botte dans un demi-verre d’eau

– Placez le verre d’eau au frigo et changez l’eau tous les deux jours

Méthode 2 :
– Après avoir douché vos bottes et retiré la ficelle, enroulez-les dans un linge ou dans un essuie-tout

– Insérez le tout dans un contenant fermé (sac, tupperware, bocal) et placez-le au frigo

- Le basilic préfère la température ambiante.

- Ne laissez pas vos aromates à la lumière directe !

Pour une conservation longue, deux options s’offrent à vous :

La congélation :
– Vous pouvez congeler les bottes directement dans un petit sac fermé. Sinon vous pouvez séparer les feuilles des tiges avant, ou encore hacher les feuilles.

– Vous pouvez également remplir des bacs à glaçon avec les feuilles et compléter avec de l’eau ou de l’huile d’olive.

– Vous pouvez par la suite sortir les glaçons du bac et les stocker autrement dans votre congélateur pour ne pas condamner votre bac à glaçons.

– Ces glaçons seront très pratiques pour vos futures préparations.

Le séchage :
– Le séchage des plantes aromatiques est plus ou moins délicat en fonction des plantes. La clé d’un bon séchage réside dans une bonne circulation d’air.

– Choisissez un support (plateau, grille ou filet à maillage fin) à placer dans un endroit sec et à l’abri de la lumière et si possible avec une circulation d’air.

– Étendez les tiges, ou les feuilles sur un linge, en superposant au minimum les plantes. Les plantes seront sèchent lorsque les feuilles se craquellent facilement.

– Si vous manquez de place pour étendre vos plantes, vous pouvez suspendre les bottes la tête en bas pour les sécher. Pensez à bien espacer les bottes.

– Conservez ensuite les feuilles séchées dans des bocaux fermés et à l’abri de la lumière.

Comment rempoter une plante en pot et l’entretenir ?

Rien de plus fâcheux que de voir vos belles plantes jaunir et dépérir… Mais alors comment éviter cela ? En leur administrant les bons soins tout simplement !

Voici donc quelques conseils, qui vous permettront de chouchouter vos plantes à la maison .

1. Parlons choix : Choisir une plante en bonne santé, c’est choisir la ferme urbaine Champerché !

Car notre passion, dépasse vos attentes, l’intégralité de nos plantes mises sur le marché sont en excellente santé grâce à la nutrition en bioponie, il suffira juste d’y jeter un petit coup d’œil.

2. Parlons pot : Rempoter sa plante après l’achat est indispensable pour certaine plante, cette étape permettra à votre plante de nicher ses racines à travers un espace plus vaste lui permettant ainsi de grandir à son aise. Le plus souvent la partie aérienne est un bon indicateur, si la plante se développe beaucoup par rapport à la taille du pot, pensez à la rempoter.

Autre solution pour éviter de changer de pot trop souvent, fertiliser avec un engrais solide à libération lente 2x par ans avec comme proportion 1 à 2 g/L de terreau.

Attention la plante aura les mêmes symptômes en cas de sous arrosage que de sur arrosage pour un œil non averti.
Petit conseil : lors de l'achat, ne pas arroser avant l'apparition d'une perte de turgescence de la plante (les feuilles commencent légèrement à devenir plus molles).

3. Parlons quantité : Afin d’assurer sa pérennité, une plante a besoin d’eau, car comme nous elle a besoin de s’hydrater. Elle vous donnera donc des indications sur son état. Feuilles jaunies ? Cela est souvent le signe de trop d’humidité. Si la plante se ramollit avec les feuilles vers le bas, elle manque d’eau ! Une plante bien arrosée a un port dressé. Il est donc important de veiller sur ses plantes régulièrement afin de subvenir correctement à leur besoin.

Sachez que la quantité d’eau varie d’une plante à l’autre restez donc attentif si vous possédez plusieurs plantes à la maison !

L’idée en plus : arroser la plante par le dessous à l’aide d’un petit récipient, rajouter de l’eau tant que la plante absorbe l’eau et dès que la plante n’absorbe plus l’eau vider impérativement le surplus d’eau du récipient.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This