Le champ dans la ville

L’idée germa dans la tête d’Antoine FUYET, fondateur de Champerché, rêvant dans la cave de ses parents d’un monde meilleur. Perché ? Pas tant que cela car aujourd’hui tous confiné et traversant une grave période de crise, nous réalisons comme lui que nous faisons face à de vrais problèmes alimentaires et logistiques. Les fruits et légumes que nous consommons font de nombreux kilomètres avant d’arriver dans nos assiettes et certains proviennent même d’autres continents, alors que les circuits courts, en réduisant le transport et les manipulations sur les produits, permettent de s’approvisionner avec moins de risque de contagion. Dans un rapport de 2016, l’OMS reconnaît les effets positifs de l’agriculture urbaine sur la santé et y ajoute l’impact positif sur la pollution de l’air et les pics de chaleur, ce dont bénéficie l’ensemble de la population métropolitaine.

La suite de l’article sur le site de Paris&CO.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This